vendredi 30 octobre 2015

Le Sense Of Wonder épisode 3 : Les Sursauts Gamma



 Salut les poussières d'étoiles !

Vous l'attendiez tous, voici le nouvel épisode du Sense Of Wonder ! J'espère que vous êtes bien accrochés, parce que cet épisode va s'intéresser aux phénomènes les plus violents, les plus BADASS de l'univers : les sursauts gamma. On y parle guerre froide, explosions nucléaires et extinctions de masse. Ambiance !



Un énorme merci au CEA de Saclay qui nous a très aimablement permis de tourner dans les locaux historiques de l'une de leurs piles nucléaires, la pile EL3 ! Ce réacteur des années 60, aujourd'hui partiellement démantelé, n'a pas de lien direct avec la découverte des sursauts gamma, mais le décor unique de ses panneaux de commande et de ses piles de stockage donne à la vidéo un rendu atomique !

Si cet épisode vous a plu, un petit partage à vos amis reste la meilleure manière de nous le montrer ! Enfin, si les sursauts gamma vous intriguent autant que nous, n'hésitez pas à nous envoyer vos questions sur Twitter au hashtag #LeSenseOfWonder ou dans les commentaires Youtube ! A bientôt pour un prochain épisode toujours plus près des étoiles ;)

1 commentaire:

  1. Salut, juste pour le partage : ça pourrait carrément t’intéresser.

    Je ne sais pas si tu connais la plateforme BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing), si tu ne connais pas déjà, voilà ce que c'est : un supercalculateur ouvert/distribué où chacun peut apporter de la ressource aux projets de recherche scientifique qu'il souhaite quand il le souhaite (relié via Internet aux serveurs de projets pour télécharger les blocs de travail et uplader les résultats)

    Là où c'est intéressant, c'est que là dessus sont évidemment disponibles de nombreux projets d'astronomie (Milkyway, Asteroids, SETI et d'autres). C'est pas hyper connu en France; j'y participe depuis des années avec plein de PC dont je ne ferais plus rien autrement.

    Techniquement c'est un service/logiciel (client BOINC) a installer sur le PC (Windows Mac Linux Android...) et à relier aux projets qu'on veut (y'a une liste maintenue à jour à laquelle le logiciel accède en ligne)

    On peut paramétrer le service pour qu'il ne tourne qu'en écran de veille, ou alors en permanence et le mettre en "suspendre" quand on veut pour reprendre plus tard (ça permet de se passer de leur écran de veille ignoble)


    4 bons tuyaux qu'on trouve peu :

    Les projets qui peuvent utiliser ton GPU (carte graphique) permettent de réaliser en 5 minutes ce qu'un CPU fait en 4 heures (chiffres peu précis mais voilà l'idée), du coup ça vaut d'avantage le coup de galerer à en trouver un qui tourne avec ton GPU (Cuda (Nvidia) ou OpenCL (Nvidia+AMD)) que de galerer à accumuler des PC et CPU pour donner 15 fois moins à la fin.

    2 logiciels PC utiles pour superviser que ça tourne normalement :
    GPU-Z (editeur TechPower-up) et Speccy (editeur Piriform)
    Ca te permet de vérifier si la carte est effectivement sollicitée ou non, et que sa température reste raisonnable, genre en dessous de 80°C (80~89°C c'est la zone orange et au délà de 90° il faut mieux ventiler ou s'abstenir)

    3 : certains relient leurs participations individuelles en "équipes" pour comptabiliser le travail obtenu (amusant dans un bureau, en famille ou entre amis) mais 2 pc en équipe ne produisent rien de plus que 2 pc séparés, évidemment.

    4 : Avec un bon PC de bureau et une carte un peu énergivore, ça fait du chauffage en hiver (100 watts consommés par le PC pour faire du calcul donnent autant de chauffage que 100 watts de résistance chauffante). On peut réduire la consommation en choisissant de bons GPU/CPU et en évitant les alimentations low-cost, no-name, et chinoises (genre lc-power et advance : à éviter, mauvais rendement et mauvaises durées de vie)

    A+ !
    Julien ROBIN

    RépondreSupprimer